Jeûne intermittent tous les jours : voici les bienfaits !

Sommaire

De nos jours, nous vivons dans une société où la nourriture est en abondance. À l’époque paléolithique, il n’était question que de consommer de petites quantités (par manque d’aliments). Aujourd’hui, l’arrivée des produits chimiques, des pesticides et des aliments ultra-transformés a permis de développer de nouvelles formes de maladies (diabète, pathologies cardiovasculaires, tension, etc). La méthode du fasting permet donc de diminuer notre mode de nutrition afin de purifier le corps et d’améliorer la santé. Mais comment et pourquoi pratiquer le jeûne intermittent tous les jours ? Je vous dis TOUT !

Infographie comment pratiquer le jeûne intermittent tous les jours

Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent au quotidien ?

Étant donné qu’il s’agit d’une méthode de restriction alimentaire, il faut savoir qu’il en existe plusieurs formats. Cela permet à chacun de trouver son propre rythme et de ne pas s’imposer de limites trop compliquées pour le corps. Selon votre envie et vos objectifs, vous pourrez choisir de vous lancer dans un jeûne intermittent quotidien ou hebdomadaire.

Pour pratiquer le jeûne intermittent tous les jours, vous pourrez choisir entre les différents types de formats :

  • 16/8 (manger pendant 8h et jeûner pendant 16h)
  • 18/6 (le plus répandu)
  • 20/4(Aussi appelé le Warrior Diet : manger pendant 4h et jeûner pendant 20h)
  • OMAD (One Meal A Day : Consommer un repas par jour)
  • 5/2 (Se restreindre pendant 5 jours pour pouvoir s’alimenter pendant 2 jours)
  • Un jour sur deux

Quels sont les bénéfices de pratiquer le jeûne intermittent tous les jours ?

S’il est mis en place dans de plus en plus de pays, c’est parce que le “jeûne thérapeutique” à de nombreux avantages sur notre santé. Le principe du jeûne intermittent repose sur le fait que votre métabolisme va s’adapter à cette privation de nourriture.

La sensibilité à l’insuline rétablie

L’énergie que nous utilisons au quotidien provient des glucides que nous consommons. Elles sont ensuite stockées sous forme de glucose pour être transmises dans le sang. Ce glucose doit être régulé grâce à l’insuline qui est produite par le pancréas. Le problème, c’est que plus nous en absorbons, plus le taux d’insuline est élevé. Les cellules vont alors devenir moins sensibles à cette hormone et vont donc commencer à l’accumuler en formant des graisses.

En rétablissant votre niveau d’insuline, vous parviendrez à mieux réguler votre corps et surtout en termes de glycémie.

La perte de poids

femme a perdu du poids après avoir pratiqué le jeûne intermittent tous les jours

S’il ne reçoit plus de carburant, votre organisme va se tourner vers un nouveau mode de survie pour obtenir des substances énergisantes. Lors du jeûne intermittent, votre corps va aller chercher du glucose dans votre sang et dans votre foie. Lorsque la réserve est épuisée, l’organisme va se tourner dans les stocks de graisses et dans les acides gras pour obtenir du carburant.

Certains types de formats vont avoir un processus de brûlage de graisses plus rapide que d’autres. C’est notamment en raison de leur caractéristique plus intense. Par exemple, les jeûnes où il est question de passer plus de 20h sans manger ou même plusieurs jours stimulent plus rapidement l’utilisation des graisses.

La sensibilité à l’insuline est augmentée plus rapidement. Les hormones de croissance et l’ensemble du métabolisme sont donc favorisés. Cela permet donc d’éliminer très rapidement les masses graisseuses.

Un surplus d’énergie au quotidien

Lorsque nous consommons des calories en trop grande quantité, la digestion est plus lourde. C’est la raison pour laquelle nous nous sentons généralement fatigués après un gros repas. Ce n’est donc pas pour rien que nous considérons notre système digestif comme notre “deuxième cerveau”. Il existe un axe intestin-cerveau.

Lors de la digestion, l’ensemble du corps n’a pas le temps (ni la force) de s’occuper de ses activités principales. Il doit constamment travailler pour transformer les glucides en glucose et les libérer dans votre sang. En réduisant votre alimentation, vous allez éviter à votre organisme un surmenage.

Comme expliqué précédemment, votre corps va entrer dans une combustion des graisses pour obtenir de l’énergie. Mais une fois que cette réserve est vide, le foie et les reins vont devoir produire des substances alternatives au glucose grâce à vos graisses : les corps cétoniques.

Les cétones sont alors utilisées par le cerveau. Ce qu’il est intéressant de noter, c’est que “ce carburant apporte environ 25% d’énergie supplémentaire par rapport au glucose”. Effectivement, ils sont plus rapidement diffusés car ils n’ont pas à être transformés par vos organes (comme c’est le cas du glucose).

Votre organisme possède donc une seconde source d’énergie bien plus puissante en pratiquant le jeûne intermittent tous les jours !

Une meilleure écoute de son corps et une régulation de la satiété

femme bien dans son corps

Pendant la période de régime complet, votre corps apprend donc à se réguler. Aujourd’hui, nous avons un rythme alimentaire bien précis qui nous impose de consommer trois repas par jour. Mais cela ne veut pas dire que notre métabolisme est toujours affamé lors du petit-déjeuner, du déjeuner ou du dîner.

La restriction calorique vous permet de redécouvrir une sensation de faim et de satiété. Ces deux sensations sont notamment produites grâce à deux hormones : l’insuline et la leptine. Elles se développent lorsque nous consommons surtout des acides gras saturés.

Ici, en réduisant votre consommation de nourriture, vous allez donc pouvoir écouter votre corps et lui apporter ce dont il a besoin. Pratiquer le jeûne intermittent tous les jours permet aussi de ne plus être dans le schéma quotidien habituel. Vous ne cherchez plus à anticiper la faim et c’est bien plus agréable !

Une purification du corps !

Le fasting est réputé pour offrir à votre métabolisme une deuxième santé, et ce n’est pas pour rien ! C’est notamment parce que le fait de jeûner permet de favoriser l’autophagie. C’est le mécanisme qui permet au métabolisme de se défendre. Lorsque nous avons un mauvais mode de nutrition, nous absorbons plus facilement ce qui est appelé des protéines toxiques.

En stoppant tout type d’alimentation, vous allez mettre votre système en état de stress. L’autophagie peut donc être provoquée par un jeûne intermittent, une consommation de café, un déficit calorique ou un sport. Désormais, votre système va entrer dans un mode d’auto-recyclage de ses cellules afin qu’elles puissent se régénérer.

Les mauvaises protéines sont éliminées et votre système immunitaire va être renforcé. Sur le long terme, vous remarquerez que cela agit d’un point de vue musculaire, mais aussi nerveux et neurologique. En effet, la maîtrise de son mode de nutrition aide à renouveler vos cellules. Cela peut donc aider à diminuer le risque de pathologies cardiovasculaires, de diabète, de maladie d’Alzheimer ou de Parkinson (développement des fonctions cognitives) et bien d’autres.

Quelle durée pour le jeûne intermittent ?

sablier pour la durée du jeûne intermittent

C’est sûrement la question la plus fréquente que je rencontre avec mes coachés. Faut-il s’arrêter une fois l’objectif de masse musculaire ou de poids atteint ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le jeûne ne doit pas être considéré comme un simple régime. C’est un mode d’alimentation à part entière.

Je vous l’évoquais en introduction, mais à l’époque paléolithique, les chasseurs-cueilleurs n’avaient pas la possibilité de déjeuner plusieurs fois au quotidien. Le jeûne était donc une pratique courante.

Cela signifie donc qu’il n’y a pas vraiment de durée limitée si vous souhaitez vous lancer dans le fasting. Plus vous ferez durer votre régime, plus les bienfaits se multiplieront et dureront.

Le risque majeur dans le fait d’arrêter un fasting, c’est notamment de subir un effet “Yo-yo”. En réduisant fortement votre alimentation chaque semaine, il est possible de reprendre du poids en retrouvant un rythme plus important.

De la même façon, il ne faut pas que ce nouveau mode de vie impacte trop votre vie sociale. Il s’agit sûrement de l’inconvénient le plus connu de cette pratique. Il faut simplement savoir adapter sa consommation de calories en fonction de son mode de vie !

Si vous faites durer le jeûne intermittent, vous pourrez même vous autoriser des petits écarts de temps en temps ! Vous ne perdrez pas définitivement tous les effets obtenus jusqu’ici !

Comment bien faire le jeûne intermittent tous les jours ?

Pour démarrer un fasting, il ne faut pas simplement partir du fait que vous allez arrêter de manger pendant des périodes plus ou moins longues. Si vous souhaitez simplement en tirer des avantages de perte de poids, il faut tout de même rester vigilant.

Avant tout, vous allez devoir habituer votre métabolisme à se priver de calories. Il ne vaut mieux pas arrêter tous vos repas du jour au lendemain. Il est préférable de réduire chaque semaine un peu plus les quantités. Vous pouvez donc commencer par le format 16/8 (qui pourrait ne revenir qu’à sauter un repas dans une journée par exemple). Ensuite, vous pourrez passer au format 18/6 puis aller encore plus loin.

L’essentiel est de trouver son rythme et de ne pas aller trop vite !

Pour le reste, voici les meilleurs moyens de bien faire votre jeûne intermittent :

  • Boire suffisamment : Il est important de rester bien hydraté pendant cette période de jeûne intermittent. N’hésitez pas à consommer de l’eau, du thé ou du café. Bien entendu, il faut éviter les boissons sucrées !
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée : Pour avoir tous les bénéfices du jeûne, consommez des aliments bons pour la santé et qui ont une densité calorique plus élevée (davantage de fibres et de protéines). Le but est de consommer l’équivalent des trois repas de la journée en un seul repas.
  • Éviter le sucre, les mauvais gras et les aliments ultra-transformés !
  • Dormir suffisamment !
  • Ne manger que si votre corps en a besoin et écouter sa satiété

2 réponses

  1. J’ai commencé le jeûne intermittent tous les jours et je me sens bien mieux. J’ai réussi à perdre près de 4 kilos et je sens que j’ai n’ai même plus faim. J’ai bien plus d’énergie et je pense continuer en ajoutant un peu de sport ! Merci pour tous vos conseils 🙂

  2. J’ai commencé le jeune intermittent 2 jours par semaine 16/8 ,perdu 2kg en 3 semaines je n’en reviens pas .
    Et franchement je me sens mieux et moins de douleur au dos ,je suis assez sportive et je penses que le jeun m’a apporté au niveau inflammatoire.
    Moi qui n’aimais pas sauter mon petit déjeuner et bien ça a super bien passé .J’augmente le jeun 3 à 4 fois par semaine toujours en 16/8.
    Merci beaucoup pour tous vos conseils .😄

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient vous intéresser